Rounded Rectangle:

TORTICOLIS CONGÉNITAL-PLAGIOCÉPHALIE

Plagiocéphalie

Définition d'une plagiocéphalie

C’est une déformation asymétrique de la tête qui se caractérise par un aplatissement occipital d’un seul côté et une proéminence frontale du même côté. La tête est donc en forme de parallélogramme.

                                                           

             

 

 

 

 

 

 

Incidence d'une plagiocéphalie

Avant 1992, l’incidence rapportée était d’un cas sur 300 naissances vivantes. Depuis la campagne «Dodo sur le dos» pour encourager la position sur le dos pour dormir afin de réduire les risques de mort subite au berceau, il semblerait qu’il y ait une augmentation de 60% du nombre de références pour plagiocéphalie positionnelle.

Les enfants passeraient environ 20 heures sur 24 en position sur le dos,  ex.: couché sur le dos, assis dans le siège de transport, assis dans la balançoire. Toutes ces positions amènent un appui constant sur la partie arrière de la tête. De plus, ils passeraient moins de 30 minutes en position sur le ventre en période d’éveil.

 

Causes d'une plagiocéphalie

Voici 3 causes possibles :

Elle peut être causée par la contrainte de la tête du fœtus sur le bassin maternel en fin de grossesse.

Elle peut aussi être causée par le positionnement prolongé du bébé sur le dos associé à la tête toujours tournée du même côté.   Étant donné la malléabilité du crâne du bébé, un aplatissement apparaîtra du côté de l’appui.

Elle peut causer ou être associée au torticolis congénital d’origine musculo-squelettique.

 

Évaluation et traitement en physiothérapie d'une plagiocéphalie

Il est très important de consulter en physiothérapie le plus tôt possible avant que les sutures du crâne soient fermées. Une référence tôt permet de meilleurs résultats. Il faut également éliminer la présence d’un torticolis congénital. De plus, la plagiocéphalie non traitée peut avoir un impact sur le développement moteur ultérieur.

Lorsque les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes, il existe une seconde option. Cette option consiste en une orthèse crânienne moulée à la tête de l’enfant. L’orthèse permet de rediriger la croissance des os du crâne. Toutefois, il est à noter que l’orthèse n’est pas nécessaire dans tous les cas, car si les habitudes de position sont changées tôt, les résultats peuvent être tout aussi efficaces.

Nathalie Lacas, physiothérapeute, Service à domicile

 

Proéminence frontale

 

Asymétrie au niveau de l’alignement des oreilles

 

Aplatissement occipital